Helal Travel

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

OASIS


 

LE FAYOUM (WADI EL RAYAN et WADI EL HITAN)

Il se situe à seulement à 2h du Caire. On pourrait penser qu’il est une oasis mais on se tromperait car il est né du Nil et non pas de sources naturelles et de puits souterrains.
Dans LE FAYOUM il est possible de s’adonner à toutes sortes d’activités : pêche, excursions en bateau, visite d’antiquités, découverte des 169 espèces d’oiseaux et celle des fossiles.
Un lac immense Qarun qui couvre 214 km2 a fait la réputation du Fayoum et est la principale ressource des habitants qui y pratiquent la pêche.
A partir d’EL FAYOUM vous découvrirez Wadi El Rayan et son Parc National où dunes, montagnes, lac et cascades vous offriront un magnifique moment de détente.
Puis vous irez dans l’univers du Wadi El Hitan, la vallée des baleines, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, un immense musée à ciel ouvert qui vous ouvrira ses portes en vous faisant remonter le temps de fossiles en fossiles plus incroyables les uns que les autres. Pour les passionnés d’archéologie, les sites ne manquent pas ceux de Hawara et El-Lahoun où l’on peut voir leur pyramide du Moyen Empire. Médinet Maâdi quant à lui abrite l’unique temple du Moyen Empire connu en Egypte ainsi que des vestiges de l’époque Ptolémaïque et Romaine. A Qasr El Qarun c’est un temple dédié à Sobek (le dieu crocodile) qui est le dieu du Fayoum que vous pourrez découvrir.
Dans ces espaces désertiques se nichent cependant quelques sources que l’on dit « magiques » où des moines coptes vous inviteront pour une pause avant de partir à la recherche du meilleur endroit pour implanter le bivouac du soir.








 


 

L’OASIS DE BAHARIYA                                                                                                                                    Top

La plus proche du Caire à 380 kms. Cette oasis est située dans une immense dépression de 2000 km2. Elle était un important centre agricole dans l’Antiquité avant son déclin sous l’Empire Romain.
Le fer est omni présent dans la région qui est ainsi réputée pour ses innombrables sources d’eau chaude ou froide bienfaisantes.
Elle est composée de 9 petits villages au cœur d’une immense palmeraie dont les deux principaux sont Bawiti et El Qasr. Bawiti est aujourd’hui la ville principale devenue célèbre en 1996 avec la découverte de momies dorées datant de l’époque gréco-romaine. Seules quelques unes d’entres elles sont exposées au musée de Bawiti mais l’on dit qu’il y en aurait plus de 10000 dans la nécropole d’où les archéologues les ont exhumées.
Plusieurs sites sont à visiter comme celui des vestiges du temple d’Alexandre Le Grand, les tombeaux de Qarat Qasr Elim aux couleurs restées intactes ou bien celui de Qarat Al Hilwa le plus ancien découvert à ce jour dans l’oasis. Vous pourrez aussi faire la visite du musée ethnographique, des chapelles d’Aïn et Mouftella, découvrir le Djebel Maghrafa (pyramide naturelle) et monter jusqu’au sommet du Djebel el Engliz où vous verrez le fortin construit par les anglais pendant la Seconde Guerre Mondiale et d’où vous aurez une vue imprenable sur l’ensemble de l’oasis.

 


 

L’OASIS DE FARAFRA                                                                                                                                      Top

Elle est la plus petite du désert Libyque. C’est une oasis aux nombreuses sources et dans laquelle il fait bon se promener au détour des ruelles où les petites maisons de brique crue sont la preuve que les habitants gardent leurs traditions bédouines.
En flânant ont peut aussi partir à la rencontre de l’artiste Badr, né à l’oasis et dont le musée composé de ses tableaux et sculptures raconte la vie quotidienne des oasis.


 

L’OASIS DE SIWA                                                                                                                                           Top

Elle est située à 300 km au sud-ouest de Marsa Matrouh. Cernée par des kilomètres de désert, les deux lacs qui l’entourent la rendent magique. Elle a gardé véritablement tout son charme et ses traditions qui à travers son artisanat en ont fait sa réputation.
Nombreux sont les sites incontournables comme les magnifiques vestiges de deux anciens villages Shali au nord et Aghurmi au sud, le temple d’Amon ou Temple de l’Oracle. C’est dans ce temple qu’Alexandre Le Grand en 331 Av JC est venu demander à l’oracle la proclamation de sa descendance divine en tant que fils de Jupiter Amon. Le Temple d’Umm Ubeyda où se trouvent les fameux « bains de Cléopâtre ». Le Djebel El Mawta « la montagne des morts » dans laquelle des tombes ont été creusées datant de l’époque Gréco-Romaine. A voir aussi le musée « la maison de Siwa » qui raconte l’histoire de l’oasis.

De Siwa on peut rejoindre à 400 km l’oasis de Bahariya en passant par la piste qui nous permet de découvrir une région de fossiles, El Areg au milieu de montagnes rocheuses et d’immenses dunes de sable que l’on appelle « La grande mer de sable ».


 

L’OASIS DE DAKHLA                                                                                                                                        Top

Plus de 600 sources lui ont permis de voir le jour. Elle est habitée depuis la Pré-Histoire et l’on a retrouvé des peintures rupestres qui montrent la présence d’animaux tels que des éléphants, des buffles et même des autruches.
Elle a gardé beaucoup de charme grâce à ses pittoresques villages en brique crue Bashandi, Balat et El Qasr. Agricole avant tout, cette oasis possède d’immenses champs et vergers où l’on cultive riz, blé, orange, mangues, olives…..
A visiter :Le musée ethnographique La vieille ville de Mout (ruines de la citadelle).
El Qasr (époque mamelouk et ottomane, mausolée du Cheikh Nasr El Din…).

Balat et ses ruelles typiques ainsi que ses vestiges pharaoniques.La nécropole d’El Muzawaka (ptolémaïques et romaines) Deir El Hagar qui est un temple dédié à Amon Rê, Mout et Khonsou et construit sous Néron (54-68 ap JC)


 

L’OASIS DE KHARGA                                                                                                                                       Top

Hérodote la baptisa « l’île des bienheureux ».
Elle est la plus vaste et la plus moderne des oasis.
El Kharga était autrefois une étape importante sur la route « des quarante jours » entre le Soudan et l’Egypte. A l’époque Romaine, elle fut dotée d’imposantes fortifications encore bien conservées de nos jours comme celles que l’on peut voir à Aïn Umm Dabadib, Qasr Labeka ou El Deir.
On visite le musée de la Vallée, le temple d’Hibis dédié à Amon et Osiris, la nécropole chrétienne de Bagawat (tombes coptes à coupole, chapelle de la Paix, chapelle de l’Exode…) et de Douch avec son temple Ptolémaïque et Romain dédié à Osiris et Isis.
Deir El Kashef (vestiges paléochrétiens).




 

GILF EL KEBIR                                                                                                                                                 Top

Célèbre dans le monde entier depuis le film « Le patient anglais » dont l’histoire se déroule en ces lieux.
Gilf El Kebir est une grande aventure où la beauté des sites est à couper le souffle, où tous les déserts semblent s’être donné rendez-vous, où les grottes aux peintures rupestres nous révèlent l’Histoire.
12, 16 ou 24 jours, trois programmes de découverte vous sont proposés pour cette extraordinaire expédition aux confins du Soudan et de la Libye.

Top Page